(EN) Vous économisez pour un voyage? Vous aimeriez rénover votre maison? Vous désirez une nouvelle voiture? Un compte d'épargne libre d'impôt (CELI) peut être l'outil d'épargne parfait pour vous.

Voici quelques conseils pour vous aider à prendre le chemin de l'épargne et de la réussite :

1) Comprenez vos droits de cotisation au CELI

Vos droits de cotisation sont composés du plafond CELI annuel de cotisation, de tout droit de cotisation inutilisé d'une année précédente et de tout retrait du CELI d'une année précédente. Le plafond CELI pour 2016 est de 5 500 $.

2) Connaissez votre limite

Vous avez décidé d'ouvrir un CELI? Bien joué! Toutefois, il est important de comprendre que, dans une année, vous ne devez pas cotiser plus que vos droits de cotisation vous le permettent. Si vous dépassez votre limite, vous pourriez devoir payer un impôt sur le montant cotisé en trop. Vous avez trop cotisé? Retirez ce montant le plus vite possible pour éviter de payer plus d'impôt.

3) Dites « oui » à votre déclaration CELI proposée

Si vous avez trop cotisé à votre CELI, vous recevrez une déclaration CELI proposée, laquelle indiquera qu'il se peut que vous ayez à payer de l'impôt. Il est important d'y répondre dans les 30 jours.

Mettons fin à quelques mythes sur le CELI :

Mythe numéro 1 : Le CELI n'est accessible qu'à ceux qui préparent leur retraite.

Faux! Si vous avez 18 ans et avez un numéro d'assurance sociale valide, vous pouvez ouvrir un CELI pour mettre de l'argent de côté en vue d'un voyage durant la semaine de relâche, pour vos études ou tout simplement pour votre avenir.

Mythe numéro 2 : Je viens tout juste de commencer ma carrière et mon emploi n'est pas assez stable pour ouvrir un CELI.

Peu importe si vous êtes un étudiant d'un programme coopératif, si vous commencez votre carrière ou si vous êtes retraité, ouvrir un CELI peut vous aider à épargner à toute étape de votre vie.

Mythe numéro 3 : Je ne pense pas pouvoir cotiser un montant suffisant chaque année pour que le CELI en vaille la peine.

Vous pouvez cotiser autant ou aussi peu que vous le voulez dans la limite de vos droits de cotisation au CELI. De plus, tout droit de cotisation inutilisé dans une année s'ajoute à vos droits de cotisation de l'année suivante.

Que vous vous prépariez à recevoir votre diplôme, à partir en vacances ou à entreprendre des travaux de rénovation, un CELI peut être l'outil d'épargne idéal pour que vous ayez plus d'argent dans vos poches.

www.leditionnouvelles.com